iphone-11-test

Test complet & détaillé sur l'iPhone 11 Pro

Ce n’est un secret pour personne : Apple connait une baisse de ses ventes depuis le début de l’année 2019 et le petit nouveau de la lignée des iPhone est attendu comme un sauveur. L’iPhone 11 est celui qui doit redonner à la pomme son attrait face à une concurrence qui redéfinit coup sur coup les standards de qualité. Et nos attentes, par la même occasion. En effectuant ce test, nous n’avions donc qu’une question en tête : l’iPhone 11 Pro est-il bien le messie de la pomme croquée ?

Point forts

  • Des finitions toujours impeccables.
  • Un écran d’une excellente qualité.
  • Un appareil photo ultra grand-angle qui tient la route face à la concurrence.
  • C’est tout simplement le smartphone le plus puissant sur le marché.
  • Une autonomie record, qui confirme les progrès d’Apple.

Points moins forts

  • Toujours pas de prise mini-jack !
  • Une charge qui reste lente.
  • Un design qui n’évolue pas, avec une encoche sur la face avant toujours trop visible.
  • Un poids relativement important.

L’iPhone 11 Pro en bref

Dimensions du téléphone : 

144 x 71,4 x 8,1 mm

Taille de l’écran : 

5,8 pouces

Définition de l'écran :

2436 x 1125

Dalle : 

OLED

Capacité de la batterie :

3190 mAh

Format carte SIM : 

Nano

Puce mobile : 

Apple A13 Bionic

Mémoire vive (RAM) : 

4 Go

Capacité de stockage :

64 Go

Capteur photo dorsal : 

12 Mpx

Capteur photo frontal : 

12 Mpx

Poids : 

188 g

Performances et autonomie : un nouveau sommet pour Apple… et pour l’univers du smartphone

Moins d’énergie, plus de puissance…

Après l’A12 Bionic de l’iPhone XR, Apple innove avec une nouvelle puce. Voici venir l’A13 Bionic ! Qu’est-ce que ça implique ? Eh bien principalement une plus grande efficacité énergétique et des meilleures performances sur des applications gourmandes, comme les jeux vidéo. 

Pour une utilisation courante en revanche, la différence avec la génération précédente (l’iPhone XSXS Max et l’iPhone XR) n’est pas frappante. Mais il faut avouer que c’était difficile de faire mieux. Quelle que soit la tâche (ou les tâches) qu’on lui demande, l’iPhone 11 Pro fait tout tourner avec fluidité. Si vous êtes en quête du meilleur smartphone de la planète en ce qui regarde la puissance, à la date de ce test, pas besoin de chercher plus loin.

 

… plus longtemps

Officiellement, l’iPhone 11 Pro peut tenir 4 heures de plus que l’iPhone XS avant de s’écrouler de fatigue. Dans les faits, vous pouvez l’utiliser près de deux jours complets avec une utilisation standard. L’iPhone XR avait entamé la mouvance, l’iPhone 11 Pro la confirme : Apple est de nouveau sur les rails en termes de durée de vie de ses batteries.

En ce qui regarde le temps de charge, comptez 1h47 pour faire le plein. C’est mieux que le XS Max (3h17), mais ça reste beaucoup quand on le compare à des smartphones Android, comme un Huawei P30 Pro par exemple (53 minutes) ou un Samsung Galaxy S10 (1h20).

Notre offre

Ergonomie et design : la même robe depuis l’iPhone X, avec quelques grammes en plus

Comme deux gouttes d’eau

Si vous mettez l’iPhone 11 Pro à côté d’un iPhone X, il est quasiment impossible de faire la différence sur la face avant. Vous retrouverez la même encoche assez gênante lors de la visualisation de certains contenus en haut de l’écran. On pardonne assez facilement Apple sur ce coup-là, puisque le système de reconnaissance faciale n’a jamais aussi bien marché, sur iPhone comme ailleurs. 

Mis à part ça, le design est toujours irréprochable, à défaut d’être original. La face arrière du smartphone propose désormais une finition mate, qui limite les traces de doigts. Niveau coloris, Apple semble s’être lâché cette année, avec l’apparition d’un « vert nuit » très élégant.

Et trois œufs au plat

On ne commentera pas les capteurs photo dorsaux d’un point de vue esthétique. Chacun ses goûts, comme on dit. En revanche, il convient de relever que les trois modules photo rendent le téléphone assez instable lorsqu’il est posé sur une table. 

Autre souci : la disposition en triangle de capteurs ronds dans une encoche carrée facilite l’entassement de poussière et rend plus difficile le nettoyage. A croire qu’Apple avait prévu le coup, puisqu’on peut maintenant plonger le smartphone 30 minutes à 4 mètres de profondeur. Donc pas de soucis, vous pouvez lui faire prendre un bain.

Enfin un téléphone pour les petites mains

Par contre, on salue l’écran de moins de 6 pouces, qui facilite grandement l’utilisation du smartphone à une main. Il est donc plus petit que la moyenne, oui, mais pas plus léger. L’iPhone 11 Pro pèse 11 grammes de plus que l’iPhone XS et mesure 0,4 mm de plus d’épaisseur. C’est un des arguments principaux qui pourraient vous convaincre d’opter pour ce modèle, plutôt que pour un iPhone 11 Pro Max.

Toujours pas là, Jack

A croire qu’il faut décidément laisser tomber Jack, mais l’iPhone 11 Pro ne propose pas de prise de branchement pour écouteurs ou casque, ni d’emplacement pour une carte microSD.

Ecran et affichage : Can’t Touch This

L’écran est équipé d’une dalle OLED qui occupe plus de 80% de la face avant pour une définition de 2 436 x 1 125 px. Première innovation à ce niveau-là : la luminosité est désormais plus que suffisante pour consulter son téléphone en plein soleil. Et deuxième amélioration : le nouvel écran est moins énergivore. Pas d’inquiétudes à avoir niveau réactivité, puisque ce gain en autonomie ne se ressent absolument pas au quotidien.

Vous serez peut-être surpris par l’absence de la technologie 3D Touch. Comme l’iPhone XR avant lui, l’iPhone 11 Pro utilise désormais Haptic Touch. Cette nouvelle solution logicielle détecte un appui normal et un appui long.

Appareil photo et son : une mise à niveau par rapport à la concurrence

Le mode nuit et l’ultra grand-angle

En plein jour, le rendu progresse légèrement par rapport à l’iPhone XR. Plus précis, les clichés paraissent cependant un peu plus froids. En faible luminosité, on enregistre aussi une progression grâce à l’activation automatique du fameux nouveau mode « nuit ». Le but n’est pas de chatouiller le mode nuit du Huawei P30, mais simplement de sauver des clichés qui étaient systématiquement ratés sur les versions précédentes.

La deuxième grande nouveauté pour Apple cette année, c’est bien sûr l’ultra grand-angle. Il permet de capturer des paysages vastes sans utiliser de panoramique. La nouvelle caméra peut également prendre automatiquement deux photos en même temps, la deuxième avec une focale plus large. Cela permet de recadrer un cliché à posteriori pour inclure plus d’éléments (comme votre chat qui a sauté hors de la photo au dernier moment).

 

Le zoom

C’était le gros reproche attribué à l’iPhone XR et il a été corrigé cette année. Le nouveau modèle propose un zoom optique x4 tout à fait confortable et un zoom numérique x10 un peu moins confortable.

Le retour du mode portrait sur les lapins et des selfies en slow-motion

Un des plus performants à ce jour, le mode portrait est toujours là, que le sujet soit humain ou non. Petite nouveauté du côté de la vidéo : le mode « slofie ». Vous pouvez maintenant prendre des vidéos au ralenti (120 i/s) avec le module frontal. On vous laisse mesurer l’utilité de cette information.

La prise vidéo de l’iPhone 11 Pro est bluffante et on aurait parfois du mal à faire la différence avec des prises de caméoscope. Le smartphone se dote également d’un « zoom audio » permettant d’orienter la capture du son. ?

 

L’audio un peu à la traîne

Face aux innovations de l’image, l’audio a été un peu laissé de côté. Malgré la certification Dolby Atmos et une meilleure spacialisation, les haut-parleurs ont tendance à saturer à plein volume. Heureusement, vous n’aurez pas souvent à passer la barre des 75%.

Interface et iOS

L’iPhone 11 Pro débarque avec un nouveau système d’exploitation : l’iOS 13, qui apporte son lot de nouveautés. Vous trouverez un article détaillé sur le sujet ici :

Créateur de contenu chez Back Market de jour, il met les mains au clavier pour vous aider à choisir les appareils les plus adaptés à vos besoins. Dans son autre vie, il joue à l’apprenti écrivain de fiction, fait toutes sortes de sports orientaux insolites et mange des pommes.

Armand, Créateur de contenu chez Back Market